Nouveau Promo! COQUILLAGE PINCTADA MARGARITIFERA Agrandir l'image

COQUILLAGE PINCTADA MARGARITIFERA

12467

Nouveau

COQUILLAGE PINCTADA MARGARITIFERA   DIM : 130 mm   POIDS : 110 g 

Plus de détails

1 Article

Attention : dernières pièces disponibles !

14,00 €

En savoir plus

COQUILLAGE PINCTADA MARGARITIFERA   DIM : 130 mm   POIDS : 110 g   Pinctada margaritifera est une espèce d'huître perlière marine. C'est un mollusque bivalve de la famille des Pteriidae. Elle est commune dans les récifs coralliens de la zone Indo-Pacifique. Cette espèce est élevée pour la production des perles de culture, dans le Pacifique sud ( de la Nouvelle-Guinée à Hawaï ) et en Polynésie. Elle a la particularité de présenter des irisations vertes, rouges, bleues ou grises de la nacre à la périphérie de sa coquille interne qui font sa renommée et donnent les « perles noires de Polynésie » ou rava rava. Surnommée l’huître aux lèvres noires, la Pinctada Margaritifera variété cumingii est un grand mollusque bivalve. Elle est excessivement fragile et ne vit que dans quelques lagons du Pacifique. Elle a besoin d’un environnement non pollué, d’une température constante entre 25 ° à 35° et d’une nourriture riche en planctons et en sel minéraux. Sa taille est de 6 à 7 cm à l’âge d’un an et peut atteindre jusqu’à 25 à 35 centimètres. Elle peut peser jusqu’à 5 kilos. Une nacre adulte possède une espérance de vie de 15 à 30 ans, mais la grande variété des produits qu’elle nous offre : Nacres, Mabés, Perle de Culture de Tahiti et Keshis ne lui permet pas de vivre aussi longtemps. Les nacres sont depuis longtemps récoltées pour différents usages : outils, leurres de pêche, hameçons et ustensiles de cuisine. Vers la fin du 18ème siècle la nacre de la Pinctada Margaritifera est très recherchée et très utilisée par l’homme : parures ancestrales de toutes sortes,  boutons de chemises, marqueterie, touches et ornements d’instruments de musique, etc... Après des années de surexploitation, à la fin du 19ème siècle on prend conscience de l'épuisement des ressources naturelles, de la fragilité des huîtres perlières et de la nécessité de les aider à survivre. Des réglementations et diverses expériences seront tentées pour repeupler les gisements nacriers, mais il faudra attendre l’arrivée à Tahiti du français Jean-Marie Domard en 1957 qui sera chargé de cette mission pour obtenir de réels résultats. C'est aujourd’hui à l’IFREMER, institut installé à Tahiti, qu’est confiée cette grande mission de protéger la Pinctada Margaritifera et aux services de la Perliculture Polynésienne d'en assurer la réglementation. L’importance économique de la Perliculture, deuxième  ressource de la Polynésie Française  après le tourisme,  aura permis de protéger ce coquillage exceptionnel. La Pinctada Margaritifera donne une merveilleuse nacre, elle est à la source de nombreux métiers : greffeur, pêcheur, fermier, plongeur, négociant, nacrier, bijoutier, graveur… et passionne bon nombre de chercheurs et biologistes.