Nouveau Promo! POLISTIL  LAMBORGHINI COUNTACH  SN 21  1/24 Agrandir l'image

POLISTIL LAMBORGHINI COUNTACH SN 21 1/24

4401

Nouveau

POLISTIL  LAMBORGHINI COUNTACH  SN 21  1/24     DIM : 182 mm   POIDS : 232 g  

Plus de détails

1 Article

Attention : dernières pièces disponibles !

16,00 €

En savoir plus

POLISTIL  LAMBORGHINI COUNTACH  SN 21  1/24     DIM : 182 mm   POIDS : 232 g    La Lamborghini Countach est une supercar produite par le constructeur automobile italien Lamborghini entre 1974 et 1990. Ce modèle, qui a remplacé la Lamborghini Miura, a lui-même laissé la place à la Lamborghini Diablo. La Lamborghini Countach fut réalisée en réaction à la Lamborghini Jarama que l'ingénieur Paolo Stanzani considérait comme une erreur car trop sage pour Lamborghini. Paolo Stanzani demanda alors à Marcello Gandini de dessiner la voiture la plus extravagante possible. La Lamborghini Countach est, avec la Ferrari 512 Berlinetta Boxer, le modèle le plus important sur le marché de l'automobile sportive des années 1970. Lors du Salon international de l'automobile de Genève en mars 1971, Lamborghini présente une étude conceptuelle nommée « LP500 ». Une fabrication en série du véhicule n'était pas envisagée, mais l'étude plaît, si bien que Lamborghini se décide à réaliser et commercialiser un modèle lui ressemblant. Toutefois, de nombreux détails sont modifiés. Le moteur V12 de 5 litres du prototype LP500 est devenu en 1974, avec la LP400, un 4 litres qui allait néanmoins devenir célèbre. Le nom « LP » signifie « Longitudionale Posteriore » en référence à la position du moteur. Le nom « Countach » provient d'une expression d'argot piémontais signifiant « fabuleux ». Il marque l'expression d'étonnement et d'admiration qu'aurait lâché l'industriel turinois Bertone, à la vue de la voiture, sortie sur route pour la première fois. Le véhicule a été produit de 1974 à 1978 comme Lamborghini Countach LP400. Il dispose d'un moteur V12 de 3 929 cm3 développant 375 ch. Le moteur est inséré axialement, contrairement à la Miura. La boîte de vitesses à cinq rapports est placée devant le moteur, et de là l'arbre primaire traverse le carter d'huile pour atteindre la transmission arrière. Cette disposition novatrice sera reprise sur les Bugatti Veyron puis Chiron. Contrairement au monocoque de la Miura, la Countach a un châssis treillis ( tubulaire ), mais la carrosserie est toujours signée Bertone. La Miura a des arrondis doux, la Countach est angulaire. Le pare-brise est extrêmement plat et les portes « coléoptère » s'ouvrent en élytre c'est-à-dire en quart de cercle vers l'avant, parallèlement à la carrosserie tout comme le concept-car Alfa-Romeo Carabo présenté au salon de Paris par Bertone en octobre 1968 ( principe que l'on retrouvera sur la Diablo, la Murciélago, la Reventón et l'Aventador ), ce qui soulève la question de la sortie du véhicule si la voiture se retrouve sur le toit, tout comme les portes dites "papillons". La LP400 est pendant dix ans la Lamborghini la plus rapide. Quand Lamborghini équipe la LP500S d'un moteur nettement plus puissant, les performances sont accrues à nouveau. Lamborghini a assemblé un total de 2 042 exemplaires : 1 prototype, détruit lors du crash test destiné à l'homologation.  LP400 : 158 exemplaires.  LP400S : 237 ex. LP500S : 323 ex. LP5000QV (pour quattrovalvole) : 610 ex.  25e anniversaire : 650 ex.